Régime sans sucre

Surpoids et obésité chez l'enfant : attention à la santé

obésité santé enfant

12% des petits français sont obèses. Un enfant gros sur deux sera obèse à l’âge adulte. Vigilance et prévention s’imposent. Un enfant en surpoids peut retrouver un poids normal s’il est pris en charge précocement. Quels sont les moyens d’évaluation et les facteurs de risque d’obèsité chez un enfant ? Quelles recommandations et prise en charge proposées à un enfant en surpoids et à sa famille ?

Votre enfant est en surpoids?

Sur les carnets de santé figure une courbe de corpulence qui prend pour référence le poids et la taille en fonction de l’âge. Selon la définition française, le seuil de l’obésité correspond au 97 ème centile de la courbe. L’irrégularité de la courbe de croissance correspond à différentes étapes de développement de l’enfant.

  • Avant l’âge de 1 an, l’enfant grossit plus qu’il ne grandit, ceci en vue de constituer des réserves pour l’apprentissage de la marche. La courbe croît alors rapidement.
  • Entre 1 an et 6 ans, l’enfant se dépense davantage, sa silhouette s’affine.
  • Vers 6 – 8 ans, la courbe augmente de nouveau rapidement. C’est le rebond adipeux.

Lorsque ce rebond adipeux est précoce, avant 6 ans, le risque de développer une obésité est majoré. La plupart des enfants et adultes obèses ont présenté un rebond adipeux avant l’âge de 6 ans.

Si avant l’âge de 8 ans, les enfants changent souvent de corpulence, ils suivent ensuite le même rang de percentile. Ce qui signifie que les enfants obèses les premières années ne le resteront pas obligatoirement.

Les facteurs de risque

La génétique

Si elle peut avoir une part de responsabilité dans la prédisposition à l’obèsité, l’effet de l’environnement reste prépondérant : habitudes culinaires familiales, sédentarité, destructuration de l’alimentation.

La conditions socio-économiques

L’apport calorique est plus important dans les familles aux faibles revenus.
Les enfants uniques ou les derniers de familles nombreuses ainsi que les enfants de familles monoparentales sont plus souvent gros.

L’état de santé maternelle

Les enfant nés de mère sous-alimentées, diabétiques ou obèses ou bien ayant un poids de naissance élevé, sont à risque de surpoids.

L’alimentation du nourisson

Les enfants nourris au biberon ont une croissance staturo-pondérale plus rapide que ceux allaités pendant plus de 6 mois.

Les apports nutritionnels

Les enfants en surpoids mangent moins au petit déjeuner, voire le sautent, mais davantage au dîner.
L’exposition précoce aux aliments sucrés, boissons, biscuits, miel…; le conrentement systématique des pleurs de l’enfant par la nourriture, exposent a la prise de poids.

Autres facteurs

  • Le manque de sommeil : les enfants obèses dorment moins que les autres. Or sommeil et manque d’activité physique dépendent l’un de l’autre : ils favoriseraient la sécrétion d’une hormone de croissance qui permettrait de brûler les graisses.
  • La télévision et toute activité passive qui s’accompagnent souvent de grignotages, contribuent à l’embonpoint.

Les conséquences de la surcharge pondérale de l’enfant à l’âge adulte

La probabilité qu’un enfant en surpoids ou obèse le reste à l’âge adulte est de 20 à 50% avant la puberté et de 50 à 70% après la puberté selon l’importance de la surcharge pondérale. Le risque de mortalité à l’âge adulte est augmenté de 50 -60%. Les enfants obèses seront exposés à des complications cardiovasculaires et de diabéte.

Prévention de l’obésité… du nourisson

Très tôt l’attitude de la mère peut influer sur le développemnt d’un excés pondéral chez l’enfant d’autant plus s’il existe des facteurs génétiques.

  • En répondant systématiquement aux pleurs par la présentation d’un biberon, l’enfant peut associer » besoin d’être réconforté » avec » nourriture ». Le besoin de succion existe en dehors de tout besoin alimentaire.
  • Ne vous inquietez pas si l’enfant ne finit pas un biberon . Sonappétit peut varier d’une prise à l’autre, d’un jour à l’autre. Notez la moyenne de ses consommations.
  • N’utilisez pas les aliments pour réconpenser ou féliciter.
  • Attention à l’excès d’apport en protéines ( la principale source chez le nourisson étant le lait) qui est associé au développement de l’obésité.
  • Dès le plus jeune âge, évitez d’habituer l’enfant au goût du sucre. Proposez lui de l’eau plutôt que du jus de fruit ou du sirop, n’abusez ni du sucre ni du miel.
  • Si une tendance au surpoids se dessine entre 1 et 2 ans, incitez l’enfant à bouger.

… de l’enfance à l’adolescence

les bonnes habitudes alimentaires se prennet tôt. Adapter l’apport alimentaire aux besoins nutritionnels de l’enfant est d’autant plus important qu’à cet âge le nombre des cellules augmente en fonction de l’apport lipidique.

  • La quantité

Adaptez la quantité à son âge et non à celui de son aîné ou du votre. Ne le forcer pas à finir son assiette, lui seul sait si sa faim est satisfaite.

  • La qualité

L’enfant est en pleine croissance. Il a des besoins essentiels en minéraux, protéines et vitamines. Aussi est-il important de diversifier l’alimentation pour couvrir ses besoins. Ce sera l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs. Et s’il tend à rejeter fruits ou légumes, n’insitez pas mais représentez-les préparés différement.
Sachez que l’enfant calque ses habitudes alimentaires aux votres. Montrez-lui l’exemple !

  • Afin d’éviter les tentations trop fortes, ne stockez pas d’aliments riches en graisses et en sucre : biscuits, barre de chocolat, chips, sodas…
  • Cuisinez peu gras et previlégiez purée ou pommes de terre vapeur plutôt que frites ; poisson blanc que pané ; bisteak que steack haché.
  • Le rythme des repas

4 repas par jour en évitant qu’il ne mange en dehors. S’il fait un repas léger ou refuse son repas, ne compensez pas. Attendez l’heure du goûter ou du repas suivant.

  • L’activité physique

Incitez l’enfant à bouger pour qu’il passe moins de temps devant la télévision ou l’ordinateur. Il augmentera ses dépenses énergétiques et il grignotera moins.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

4479