Régime sans sucre

Consommation du poisson pour éviter la prématurité

poisson santé

Les acides gras du poisson préviendraient l’accouchement prématuré

Les femmes qui consomment peu de poisson au cours de leur grossesse risquent d’accoucher avant terme. C’est ce qu’affirme une étude publiée dans le British Medical Journal. Selon les chercheurs, les acides gras que l’on trouve dans le poisson, comme les acides oméga 3, préviendraient la prématurité et le faible poids de naissance de l’enfant.

L’étude a porté sur environ 8.700 femmes qui venaient de tomber enceinte. Les résultats montrent une corrélation entre un accouchement précoce et une faible consommation de poisson. Parmi les participantes, l’accouchement prématuré a concerné 7,1% de celles qui ne mangeaient jamais de poisson et 1,9% de celles qui en consommaient une fois par semaine.
Les résultats indiquent que le risque d’accouchement précoce est élevé pour une consommation de poisson inférieure à 15g par jour soit 0,15g d’acides gras.

Référence :
Olsen S. J. : Low consumption of seafood in early pregnancy as a risk factor for preterm delivery: prospective cohort study. BMJ 2002;324:447

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

2644