Régime sans sucre

Calcium et régime minceur : tout savoir

régime calcium

Après les oméga 3, c’est la nouvelle coqueluche. Chercheurs et nutritionnistes ne parlent que de lui. Trop ou pas assez ? En tout cas, il préviendrait l’ostéoporose, l’obésité et le vieillissement. Le point pour ne pas se noyer dans un verre de lait.

Depuis l’école primaire, on sait que sans lui, nos os et nos dents seraient en caoutchouc, et que rien dans notre corps ne fonctionnerait normalement. Aujourd’hui, cette force de la nature suscite de nouvelles questions.

Manque-t-on vraiment de calcium ?

Avant la puberté, non, car on bourre nos bambins de lait et de yaourts, mais si l’on en croit l’étude SU.VI.MAX, après, ça se gâte, surtout chez les filles qui, pour garder la ligne, suppriment en priorité fromages et autres produits laitiers. Chez les femmes de plus de 55 ans, le bilan n’est pas brillant non plus, car avec l’âge on l’absorbe et on le fixe moins bien.

Où le trouver ?

Pour les nutritionnistes et les experts officiels, dont Léon Guéguen, directeur de recherche honoraire de l’Inra, rien ne remplace le calcium du lait. Il y en a aussi dans quelques végétaux, en particulier certains légumes verts, et dans les fruits secs, mais il est moins bien absorbé par l’organisme. Autre source intéressante : certaines eaux minérales riches en calcium, telles Contrex, Hépar ou Talians, mais elles contiennent aussi beaucoup de sulfates qui augmentent l’élimination urinaire du calcium. Ce qui n’est pas le cas des eaux gazeuses, comme Badoit, La Salvetat, Quézac, dont les bicarbonates aident à le retenir. Enfin, ne vous privez pas de sardines… avec leurs arêtes.

Combien de laitages faut-il consommer ?

“ Trois ou quatre par jour ”, conseille le Programme Nutrition Santé. Léon Guéguen nuance un peu la consigne : “ Tout dépend du produit laitier car leur teneur en calcium varie de un à quinze. ” Les fromages à pâte dure, tel l’emmental, en contiennent beaucoup ; les yaourts, les fromages blancs, les petits-suisses, nettement moins. Si l’on boit beaucoup d’eau minérale calcique, on a moins besoin de laitages, et inversement. Il faut aussi tenir compte des différences individuelles et de la génétique. Par nature, certaines personnes fixent mieux le calcium, d’autres en éliminent davantage.

Le calcium peut-il prévenir l’ostéoporose ?

“ Un os bien minéralisé avant 20 ans a toutes les chances d’être plus résistant tout au long de la vie, estime Léon Guéguen ; cependant l’ostéoporose ne dépend pas seulement du calcium mais aussi de facteurs génétiques, hormonaux, de l’activité physique, des protéines, de la vitamine D, etc. Après 50 ans, il ne faut pas espérer reminéraliser son squelette en se gavant de yaourts, mais le calcium freine la perte osseuse et réduit le risque de fracture. ”

Pourquoi est-il parfois mis en question ?

Des voix dissidentes s’élèvent contre cette inflation laitière. “ Les pays où l’on consomme le plus de produits laitiers, en Europe et aux États-Unis, sont ceux qui souffrent le plus d’ostéoporose, alors que nos ancêtres du paléolithique avaient des os de mammouth et que les Asiatiques, qui ne boivent pas de lait, ne s’en portent pas plus mal ”, constatent certains médecins. Un discours relayé, entre autres, par Thierry Souccar et Isabelle Robard dans “ Santé, mensonges et propagande ”, aux éditions du Seuil. Pour eux, l’ostéoporose serait due à notre alimentation moderne beaucoup trop acide, ce qui obligerait notre organisme à puiser dans son capital osseux. 

Des idées qui font réagir Léon Guéguen : “ Il y a trop de différences liées à la génétique, à la morphologie, au mode de vie, à l’activité physique, au degré d’ensoleillement et aux récepteurs à la vitamine D pour faire de telles comparaisons entre races et ethnies. ” Il est vrai que l’homme des cavernes avalait des kilos de végétaux, courait toute la journée et mourait avant que ses os ne se brisent. Les Japonais, eux, ont d’autres sources de calcium, comme les crustacés, les algues, les fritures…

Le calcium fait-il mincir ?

Tout a commencé en 2000, lorsque des chercheurs américains ont observé que le calcium avait un effet anti-adiposité chez les obèses. Depuis, plusieurs travaux ont montré la relation entre la consommation de calcium et la masse grasse. “ On ne sait pas encore très bien comment ça fonctionne, explique Bruce German, de la recherche Nestlé, mais on suppose que le taux de calcium agit sur le stockage et la libération des graisses par le biais d’une hormone. Quand ce taux est trop bas, toute la balance énergétique se détraque. ” Et comme beaucoup de femmes, soucieuses de leur ligne, suppriment en premier les produits laitiers, elles allègent surtout leur taux de calcium. 

Un nouveau marché alléchant… Protical n’a pas tardé pour sortir le complément Excel Minceur, qui associe sels de calcium, thé vert, guarana et marc de raisin pour “ favoriser l’amincissement ”. Nestlé lance une gamme de yaourts aux fruits allégés en matières grasses mais enrichis en calcium, en fibres et en thé vert, Sveltesse 0 %. Chez Yoplait, on parle de ces fameuses études sur le calcium dans un spot télévisé. Une première. “ Tous ces travaux ont été réalisés sur des femmes et des hommes obèses, rappelle le Dr Laurent Chevallier, nutritionniste au CHU de Montpellier. Si le calcium joue un rôle dans la gestion du poids, il n’est sûrement pas le seul… ” Léon Guéguen partage cet avis. Pour lui, ces études sont prometteuses mais il est beaucoup trop tôt pour dire : “ Mangez du calcium et vous ne grossirez pas. ”

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

5296