Régime sans sucre

Les différents régimes pour perdre du poids

types de régime

La réduction des apports caloriques par rapport aux habitudes antérieures et aux besoins énergétiques est la base du traitement diététique. On parle de régime « hypocalorique» et il en existe trois grands types: les régimes modérément hypocaloriques, les régimes de bas niveau calorique et les régimes dits à très basses calories ou diète protidique. Ces deux derniers types de régime sont réservés à des cas particuliers et nécessitent un encadrement médical spécialisé.

Les régimes modérément hypocaloriques

Ces régimes consistent à diminuer les apports énergétiques de 20 à 30% par rapport à l’alimentation habituelle en limitant l’apport de graisses et de sucres dits « rapides».Ils permettent de rééquilibrer l’alimentation au niveau de la répartition glucides/lipides/protéines. Les régimes hypocaloriques sont tout à fait compatibles avec votre activité physique, professionnelle, familiale et sociale de tous les jours et permettent un amaigrissement progressif.

Les régimes de bas niveau calorique

Ils apportent 800 à 1200 kilocalories (kcal) par jour et ne couvrent pas vos besoins énergétiques de base. Ces régimes représentent une réduction considérable des apports alimentaires (de 50 à 80%) et ne sont donc pas compatibles avec une activité physique habituelle. Autrement dit, vous ne pouvez suivre durablement ces régimes. Ils ne sont donc proposés que lors de la nécessité d’un amaigrissement rapide en raison de complications médicales graves.

Les régimes dits à très basses calories ou diète protidique

Ces régimes qui apportent généralement 350 à 600 calories par jour.sont réalisés à l’aide de substituts protéinés avec une supplémentation indispensable en vitamines et en minéraux..Ils ne peuvent être réalisés qu’en milieu spécialisé. Ces régimes ne constituent qu’une étape initiale brève dans le cadre d’un programme d’amaigrissement à long terme. Leur durée ne doit jamais dépasser 4 à 6 semaines sous peine de vous exposer à des effets secondaires graves (dénutrition, retentissement psychologique, rebond de poids).

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

9199