Régime sans sucre

Les conseils pour ne pas reprendre du poids

ne pas reprendre du poids

Être mince, quel bonheur après les sacrifices…alors comment éviter les entorses au régime ! Les kilos reviennent doucement mais sûrement si nous n’y prenons pas garde. Et tout est à recommencer. Suivez le guide !

Les recommandations de l’OMS

Pour maintenir son poids tout en ayant un bon équilibre nutritionnel, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a émis un certain nombre de conseils :

Avoir un apport en fibres de 24 g par jour fourni à l’aide des céréales 2 à 3 g par portion), du riz brun (2 g pour une demi-tasse), des légumes secs 4 g pour une demi-tasse de lentilles), des fruits (3 g pour une pomme).
Les féculents et sucres lents (pain, riz, pâtes, légumes secs et céréales) doivent constituer la moitié des calories journalières.
L’apport en graisses notamment saturées (viandes, beurre, fromage, lait entier) ne doit pas excéder plus d’un tiers de l’alimentation quotidienne.
Les légumes et fruits (pomme, orange, fraises…) doivent représenter cinq portions par jour.
Enfin, il est recommandé de ne pas dépasser plus d’une cuillerée à café de sel pour assaisonner les aliments.

Mangez le matin et ne sautez pas de repas

Veillez à prendre un petit déjeuner correct. L’idéal est un toast sans beurre ni confiture ou une tasse de céréales riches en fibres avec du lait demi-écrémé, un fruit (ou un verre de jus de fruits pressé), un café ou un thé.

Ne sautez jamais un repas sous peine d’un ralentissement du métabolisme suivi d’un stockage des graisses apportées par le repas suivant.

Un certain nombre de petites habitudes peuvent aussi être conseillées dans un projet de stabilisation du poids : n’attendez pas d’avoir trop faim pour manger, privilégier les soupes en début de repas qui rassasient, boire un verre d’eau fraîche avant un repas, manger lentement en mâchant bien les aliments, augmenter la consommation d’eau (1,5 l à 2 l d’eau par jour), de légumes et fruits en cas de constipation.

Par ailleurs, sachez que les besoins caloriques pour une femme sont de l’ordre de 2000 à 2200 calories. Au-delà, les excès finiront par se comptabiliser au fil des mois et des ans par une prise de poids. En revanche, des apports caloriques trop faibles risquent d’entraîner des carences nutritionnelles ou faciliter les dérives vers les erreurs alimentaires passées. Une juste mesure s’impose donc.

L’activité physique est indispensable

activité physique et prise de poids

Autre facette indispensable de ce projet de stabilisation du poids : l’activité physique tant dans la vie quotidienne (jardinage, ménage, courses, escaliers à monter à pied…) que dans le choix d’un sport qui vous convient.

Savez vous que vous pouvez brûler 200 calories avec des activités simples comme 18 minutes de corde à sauter, 25 minutes de jogging, 30 minutes de danse, de bicyclette ou de nettoyage actif, 50 minutes de shopping, 1 heure 40 de repassage.

Sans compter que plus vous tonifiez vos muscles par l’exercice, plus vous augmentez votre métabolisme de base et chassez les graisses.

Il semble aussi que la pratique d’une activité physique soit plus rentable en terme d’amaigrissement le matin à jeun, avant le petit déjeuner car elle permettrait de puiser davantage dans les réserves de graisses. L’explication résiderait dans le fait que le taux de glycogène (forme de réserve importante du glucose dans le muscle) est très bas à jeun, ce qui obligerait l’organisme à puiser dans les réserves de graisse.

Alors, mesdames, à vos exercices d’assouplissement et à vos haltères, pendant que le café coule. Si vous en avez le courage!

Pour résister aux pulsions alimentaires

Ayez toujours à portée de frigidaire des yaourts ou du fromage blanc à 0%, du jambon maigre, des oeufs durs, des bâtonnets de crudités, des fruits. Il est préférable de craquer sur ces aliments en cas de fringale plutôt que se jeter sur les pâtisseries de la boulangerie d’à côté.

Vous n’ayez pas de gâteaux, bonbons, chocolat ou sodas à la maison. C’est le meilleur moyen d’éviter la tentation.

Au pire, consultez un psychothérapeute en cas de pulsions alimentaires insurmontables. Il vous aidera à l’aide de thérapies de relaxation ou comportementales à maîtriser ces pulsions le plus souvent liées au stress.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

3342