Régime sans sucre

Que manger pour un diabétique non insulino dépendant (type 2) ?

alimentation diabète type 2

Les règles alimentaires

  • La diminution des apports caloriques passe par une réduction des apports lipidiques (corps gras) qui ne doivent pas représenter plus de 30 à 35 % des apports énergétiques quotidiens.
  • Les glucides (sucres) doivent représenter 50 à 55 % des apports énergétiques quotidiens, dont une majorité de glucides dits d’absorption lente ou glucides « complexes » (sucres lents) et 10 à 15 % de glucides dits d’absorption rapide ou « glucides simples » (sucres rapides : qui ont un goût sucré). Ces glucides simples seront pris à la fin des repas afin de ne pas entraîner une montée brutale de la glycémie.
  • Le reste des apports énergétiques (à peu près 15 %) revient aux protéines qui sont apportées par les viandes, les poissons et les oeufs.
  • Il faut penser à boire beaucoup d’eau, à éviter les sodas et jus de fruits ainsi que les boissons alcoolisées.
  • La prise de trois repas principaux, variés et structurés, est indispensable. Sauter le petit déjeuner est une erreur. Des collations équilibrées peuvent être prises, l’une dans la matinée, l’autre dans l’après-midi.

Pour réduire sa consommation de graisses

  • Diminuer la consommation des aliments « visiblement gras » (beurre, charcuteries, fromages, frites, viandes de porc, de mouton) et des sauces d’assaisonnement à base d’huile (vinaigrette, mayonnaise),
  • Adopter des modes de cuisson adaptés (penser à la cuisson vapeur, au gril, aux poêles anti-adhésives),
  • « Traquer » les matières grasses « cachées » (dans les viennoiseries, certains plats cuisinés, les chips, les cacahuètes, les biscuits, les crèmes glacées).
  • Privilégier les poissons et les viandes maigres (dinde, poulet sans la peau).

Pour équilibrer sa consommation de glucides

  • Consommer suffisamment de glucides « lents » : légumes secs et féculents (lentilles, haricots), pommes de terre, pâtes, riz, potages de légumes, céréales et dérivés (pain).
  • Les crudités, légumes verts frais et fruits sont indispensables.
  • Les glucides « rapides », à limiter sont contenus dans tout ce qui a un goût sucré : sucre en morceau et en poudre (qui peut être remplacé par un édulcorant de synthèse type aspartam), miel, confiture, gâteaux, barres chocolatées, etc. Les fruits sont les aliments apportant des glucides simples à privilégier.
0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

2915