Régime sans sucre

Que faut-il manger pour réduire le risque d’apparition d’un diabète lorsque vous appartenez à une famille à risque ?

réduire apparation diabète

Dans vingt ans, la population diabétique aura doublé. C’est pour le moins inquiétant. Cette croissance alarmante concerne le diabète de type 2, celui qui touche en majorité des personnes de plus de 40 ans dotées d’une panse de sénateur. Le problème majeur du diabète réside dans un dérèglement du métabolisme du glucose. Cette source d’énergie si essentielle au cerveau n’est plus assurée. A terme, un diabète mal soigné a des conséquences très graves sur la santé.

Comment éviter cette issue? En tirant un trait sur les pâtisseries pur beurre, les fromages double crème et les charcuteries riches en acides gras saturés. Leur consommation favorise l’obésité. Pis, en excès les acides gras saturés diminuent la perméabilité des membranes cellulaires, ce qui induit une résistance à l’insuline. Les recommandations nutritionnelles pour les diabétiques sont à peu de choses près les mêmes que pour le reste de la population: 10-20% de protéines de haute valeur biologique (oeuf, lait, poisson, etc.).

45-60% de glucides présentant de préférence un index glycémique bas (voir encadré) et une teneur élevée en fibres, tels les légumineuses et certains fruits. 25-35% de lipides, dont 10 à 20% d’acides gras mono-insaturés. En clair, cela signifie que l’énergie devrait être fournie en majorité par les glucides et par les huiles d’olive et de colza (riches en acides gras mono-insaturés) en raison de leur effet positif sur le métabolisme du glucose et des lipides. Il faut aussi savoir que l’exercice physique agit favorablement non seulement sur l’obésité mais aussi sur la qualité des membranes des cellules musculaires.

L’index glycémique

S’il est indispensable aux diabétiques de consommer de préférence des glucides à faible index glycémique, un tel choix est conseillé à l’individu lambda pour fuir les fringales. La raison? Dans les heures qui suivent la consommation d’un aliment riche en glucides, le niveau de glucose sanguin, appelé glycémie, s’élève. Un glucide passant lentement dans le sang provoque une faible augmentation de la glycémie et a donc un index glycémique bas. A l’inverse, un glucide passant rapidement dans le sang élève brutalement la glycémie. Cet index glycémique élevé n’est pas souhaitable. La raison? Afin de normaliser le glucose sanguin, le pancréas libère en masse de l’insuline destinée à favoriser le passage du sucre vers l’intérieur des cellules, ce qui déclenche à son tour la sensation de faim. En présence d’un diabète de type 2, ce mécanisme est perturbé. On parle de résistance à l’insuline. Quels sucres rapides et lents? Voici une liste d’aliments classés selon leur index glycémique lorsqu’ils sont consommés seuls:

Quels sucres rapides et lents?

Voici une liste d’aliments classés selon leur index glycémique lorsqu’ils sont consommés seuls:

  • A limiter : carottes, miel, corn-flakes, pain complet ou blanc, biscottes, sucre de table, car ils contiennent des sucres rapides à index glycémique élevé.
  • A consommer sans exagération : flocons d’avoine cuits, pommes de terre, bananes, riz, petits pois, spaghettis, oranges.
  • A favorise : lentilles, haricots blancs, lait, yaourts, poires, pommes, cerises, raisin, pamplemousse, fructose, qui est un sucre lent. Ce sont des aliments qui libèrent lentement le glucose dans le sang et qui ont donc un index glycémique faible.
0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

3242